picture1

A propos du secteur des Sciences Sociales et Humaines (SHS)


Un des cinq secteurs spécialisés au sein de l’ United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization (UNESCO) , les Sciences Sociales et Humaines, plus connues sous le sigle SHS, englobent divers thèmes de différents domaines allant de « l’Ethique des sciences et des technologies » en passant par « les Droits humains » et « les Transformations sociales » jusqu’au « Sport ». Et cela en jouant un rôle primordial dans la « définition du souhaitable » (éthique et droits humains), la prévention du possible (philosophie) et l’étude de l’existant (recherches empiriques en sciences sociales) » comme l’ont définis si bien les responsables de ce secteur à l’Unesco.

De par leurs spécificités, les SHS contribuent beaucoup aux fonctions de laboratoire d'idées, d'organisme normatif et de centre d'échange d’informations de l’Unesco. Quatre grands domaines y sont répertoriés :

- « l’Ethique des sciences et des technologies » : on y trouve le programme l'éthique des sciences et des technologies qui a pour objet de favoriser la définition d’un cadre éthique s’appliquant aux activités de recherches scientifiques et technologiques ayant pour base l’idéal de l’Unesco qui est celui d’« un vrai dialogue, fondé sur le respect de valeurs partagées par tous et la dignité de chaque civilisation et culture » ; la Commission mondiale d’éthique des connaissances scientifiques et des technologies ou COMEST qui est à la fois un organe consultatif et un forum de réflexion ; la Bioéthique traitant les problématiques résultant des progrès des sciences de la vie (la recherche des cellules souches, le clonage…); les Sciences et technologies (changement climatique, éthique de l’environnement, éthique scientifique) ; l’Observatoire mondial d'éthique ou GEObs qui est un système de bases de données de portée mondiale sur la bioéthique et les autres domaines de l’éthique appliquée des sciences et des technologies tels que l’éthique de l’environnement, l’éthique des sciences et l’éthique des technologies ; le Programme d'éducation à l'éthique qui est un programme de renforcement des capacités des États membres en matière d’éducation en éthique, et l’Ethique autour du monde qui est une série de conférences itinérantes, en collaboration avec les Commissions nationales, sur l’éthique permettant la diffusion des informations sur les programmes de l’Organisation en matière d’éthique des sciences et des technologies.

- « les Droits humains », un domaine qui œuvre pour la promotion des dits droits, la Lutte contre la discrimination, l’Égalité des genres, l’Éradication de la pauvreté, l’Éducation des enfants en détresse, la Philosophie et la Démocratie ;

- « les Transformations sociales » rassemblant d’importants programmes visant une meilleure compréhension et gestion des transformations sociales. Cela à travers la promotion du développement et l’utilisation des connaissances en sciences sociales tels le MOST, qui a pour objectif principal de transmettre les résultats de la recherche en sciences sociales et les données pertinentes aux décideurs politiques et autres acteurs intéressés ; les Migrations internationales visant le respect des droits des migrants et de leur bonne intégration ; le Développement urbain dont le but et d’augmenter la contribution de l’Unesco aux politiques publiques urbaines qui respectent, protègent et encouragent l’intégration, la cohésion sociale et la démocratie locale ; le programme Jeunesse visant l’autonomisation des jeunes ; la plate-forme Systèmes nationaux de recherche renforçant la place de la recherche et de la science dans le développement social et économique, et l’Horizon de la Grande Corne qui est Forum indépendant et autonome d’intellectuels pour la Corne de l’Afrique.

- « Sport » : le programme Éducation physique et sport, permet aux Etats membres de l’Unesco, aux ONG, et aux experts, de bénéficier son assistance, expertise et conseils dans la conception et l’exécution des programmes de développement touchant le sport, ainsi que de faire face aux nouveaux défis du développement de l’éducation physique et du sport. Par ailleurs, dans l’optique d’un meilleur sport en toute équité et pour protéger les jeunes pratiquants, L’Unesco participe activement à la lutte contre le dopage par le biais de son volet Antidopage au sein duquel se trouve la Convention internationale contre le dopage dans le sport, la Conférence des Parties chargée d’assurer la mise en œuvre globale de la Convention, le Fonds pour l’élimination du dopage dans le sport, les Ressources pédagogiques, l’Aide à la formulation de politiques antidopage et l’Espace jeunesse.

Liens utiles :
Thèmes

Agenda

Unitwin

40, rue du Général Foy - 75008 PARIS

© Copyright "REPERMAD/UNESCO" 2010, tous droits réservés