picture1

La Semaine africaine 2013 (Africa Week 2013)
Du 27 au 31 mai 2013 au Siège de l'UNESCO, Paris

Comme chaque année, le Groupe africain de l'UNESCO organise une Semaine africaine (Africa week) au Siège de l'Organisation à Paris, dans le cadre de la célébration de la Journée de l'Union africaine (25 mai).

La Semaine africaine 2013 a pour vocation de mettre en exergue le patrimoine culturel de l'Afrique, à travers une exposition, des conférences-débats, des projections de films et documentaires, un gala de clôture, sans oublier le traditionnel bazar-vente de produits artisanaux et gastronomiques du continent.

Pour cette édition, Madagascar a décidé d'exposer une série de photographies des premières peintures rupestres découvertes dans le massif du Makay (situé au centre-ouest de l'Île). Ces photographies ont été prises par Evrard Wendenbaum, explorateur et secrétaire de l'association environnementale Naturevolution, à l'origine de la première expédition scientifique menée dans le massif et dont l'objectif principal est l'inscription du site au Registre national des Aires protégées puis, à terme, sur la Liste représentative du Patrimoine mondial de l'UNESCO.

Les visiteurs pourront également faire un détour par le bazar-vente, au stand de Madagascar tenu cette année par l'association Mad'H2O, pour y acheter des nappes brodées à la main, des sacs en raphia, des lambas et autres produits artisanaux. Créée en 2009, l'association Mad'H2O (basée à Bagneux, en région parisienne) ouvre pour le développement local de villages à faibles revenus et à déficit vivrier, à Madagascar.

L'exposition et le bazar-vente sont ouverts au public durant toute la durée de la Semaine africaine, sur simple présentation d'une pièce d'identité à l'entre de l'UNESCO.

Semaine africaine 2013
du 27 au 31 mai 2013
Maison de l'UNESCO
7 Place de Fontenoy, 75007 Paris
(Métro Ségur ou Cambronne)

Liens utiles :
Association Naturevolution
Association Mad'H2O

31.01.2013 - UNESCOPRESS : Des stations du monde entier célèbrent la Journée mondiale de la radio avec l'UNESCO

La British Broadcasting Corporation (BBC), Radio Chine Internationale (CRI), Monte-Carlo Doualya (MCD), la Radio extérieure d'Espagne (REE), Radio France internationale (RFI), Radio Orient et Voix de la Russie (VOR) retransmettront le 13 février une partie de leurs programmes depuis le siège de l'UNESCO, à l'occasion de la Journée mondiale de la radio.

Parallèlement, une série de débats sur l'histoire et la situation actuelle de ce média sera organisée au siège de l'UNESCO. Au programme : « Radio pour les jeunes : boîte à outils », « Tués pour avoir fait leur travail- La menace pour les journalistes radio », « Plan d'action des Nations Unies sur la sécurité des journalistes », « La radiodiffusion à ondes courtes : une radio du passé ?» et « Albert Turpain, deux ans avant Guglielmo Marconi ».
Avec une couverture pouvant atteindre 95% de la population mondiale, la radio est le média le plus universel. Peu coûteuse, requérant une technologie relativement simple, la radio permet d'atteindre des communautés éloignées et des groupes marginalisés. Internet et les technologies mobiles contribuent à augmenter encore son champ d'application et à multiplier les possibilités. Selon l'Union internationale des télécommunications, plus de 75% des foyers des pays en développement possèdent au moins une radio.
« A l'heure des nouveaux média, la radio reste l'instrument par excellence capable de transmettre tout type de message aux quatre coins du globe, à tout moment. (.) Elle offre un moyen d'expression accessible aux plus marginalisés, aux pauvres, aux minorités, aux femmes. (.) C'est pour toutes ces raisons que nous devons défendre la liberté d'expression et d'opinion, et garantir la sécurité de tous les journalistes », a déclaré la Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, dans un message audio délivré à l'occasion de la Journée.
La date du 13 février, jour de la création de la Radio des Nations Unies en 1946, a été proposée par la Directrice générale de l'UNESCO. Les objectifs de la Journée mondiale de la radio sont les suivants : sensibiliser le grand public et les médias à la valeur de la radio ; encourager les décideurs à développer l'accès à l'information par le biais de la radio; et renforcer la mise en réseau et la coopération internationale entre radiodiffuseurs.
L'UNESCO a créé une page spéciale sur son site. On y trouve des idées pour célébrer la Journée, des messages de personnalités sur la radio, des reportages audio et des textes qui peuvent être reproduits librement ainsi qu'une carte interactive qui indique les différentes célébrations prévues notamment à Londres, Nairobi ou Madrid. Pour suivre la journée sur les réseaux sociaux : #Worldradioday
Contact médias : Agnès Bardon, Service de presse de l'UNESCO. Tel : +33 (0) 1 45 68 17 02 a.bardon(at)unesco.org

Page spéciale consacrée à la Journée mondiale de la radio : disponible ici

Paris, 26 juin 2012 : Réception à l'Ambassade de Madagascar à l'occasion de la Fête Nationale malgache

25juin

Pour voir l'album cliquez sur l'image

Paris, 25 juin 2012 : Réception des diplomates à l'Ambassade de Madagascar à l'occasion de la Fête Nationale malgache

25juin

Pour voir l'album cliquez sur l'image

Paris, 24 juin 2012 : Le Chargé d'Affaires a.i M. Ny Toky ANDRIAMANJATO assistait au Culte oecuménique organisé par la FFKM pour la célébration de la fête de l'Indépendance

Lire la suite...

Teny fisaorana ataon'Atoa Ny Toky ANDRIAMANJATO, Chargé d'Affaires de Madagascar auprès de l'UNESCO, solontenam-panjakana Malagasy manatrika ny fotoam-pivavahana fangataham-pitahiana ho an'ny Tanindrazana karakarain'ny FFKM
Ho ampitomboina mandrakariva aminareo anie ry Havana, ny Fahasoavana sy ny Fiadanana avy amin'Andriamanitra Ray sy Jesoa Kristy Tompontsika.
Tompokolahy sy Tompokovavy.
Voninahitra lehibe ho ahy ny misolotena ny Fitondram-panjakana amin'izao fotoam-pivavahana karakarain'ny FFKM ho fangataham-pitahiana ho an'ny Firenena izao, ary koa mitondra ny fialan-tsiny avy amin-dRamatoa Resaka Veronique, mpiandraiki-draharaha ao amin'ny masoivohon'I Madagasikara eto Frantsa, fa noho ny fandalovan'ireo manam-pahefana ambony maro, izay avy nanatrika ny fivoriana lehibe tany Rio, eto antoerana amin'izao fotoana dia nifampizara raharaha izahay mianadahy: izy mikarakara ireo manam-pahefana ary izaho kosa manome voninahitra izao fotoana lehibe mampiray antsika eto izao.
Tompokolahy sy Tompokovavy
Renirano, hono, tsy mihoatra an'Ikopa. Lembalemba tsy mihoatra an'I Bongolava. Tendrombohitra tsy mihoatra an'Andringitra, fa avo tsy mihoatra an'Andriamanitra. Noho izany atolotra Azy ny Hasina avo indrindra sy ny fara-tampom-boninahitra.
Misaotra anareo mpikarakara sy mpiandraikitra eto anivon'ny FFKM, ny amin'ny fandavorariana izao fotoana izao. Ianareo no nitoto nahafotsy sy nahandro nahamasaka. Isan-taona dia tsy tapaka ny fikarakaranareo ny fotoana sahala amin'izao. Zava-dehibe loatra amin'ny fiaraha-monin'ny samy Malagasy izao, Tompoko, ka tsy ho soritsoritana tahaka ny volo ianareo na ho avakavahana sahala amin'ny ketsa fa akapoka ho iray ny fisaorana anareo ary Andriamanitra be fahasoavana anie hamaly fitia anareo.
Misaotra an'Andriamanitra isika ny amin'ny Fitiavany sy ny Famindra-pony ka navelany ho tanteraka soa aman-tsara ity fotoana natokantsika hiderana ny anarany masina ity, amin'izao ankatoky ny fetim-pirenena Malagasy izao , ary koa, namelany antsika hiaraka "mandinika indray ny zava-drehetra" mba hiezahantsika ihany koa "hitana izay tsara": Izay tsara ho an'ny tsirairay avy amintsika, Izay tsara ho an'ny Fiangonantsika, Izay tsara ho an'ny Firenentsika! Lazaina tsy ampiambahambana, ry Havana, fa ny tsara indrindra tokony ho tazonintsika dia ny fananantsika an'I Jeso Kristy Tompo satria, ho antsika izay manaiky azy ho Tompo sy mpamonjy dia Izy no lalan-tokana ahafahantsika manatona an'Andriamanitra Ray: ilay Ray be fitiavana, Ray be famindra-po mahefa ny zava-drehetra, afaka hitondra ny Fiadanana maharitra ho an'I Madagasikara.
Ary satria Fahaleovantenam-pirenena no resahana, dia mamelà ahy hizara aminareo ny Salamon'ny Fitiava-tanindrazana:
SALAMOKO (Ny Havozo)
Raha manadino anao ry Gasikara Tanindrazako
Izany nofoko tanora sy ny foko valabalaka,
Aoka ny efako rehetra sy ny lasa namafazako
Hody aloka hitondra ho ao am-pasana malalaka.
Ka ny lelako hiraikitra aminao ry lanilaniko,
Izany tanako ankavanana hanadino , ka ny lalako:
Hody haolo feno dia raha toa ka ny Taniko
Tsy hahita izay famiratry ny jiron'ny Fanalako.
Ho anao ry Tany mamy mahalala ny tantarako
No iriko hiantefan'izay fihoitry ny finiavako:
Ho anao no niandohako, ho anao ny ora farako!
Ho anao no hanakoin'izay ho akon'ny fitiavako!
Ka averiko eto indray izany fanoloran-tenako!
Eny, averiko ho tsaroana sy lazaiko mba ho fantatra
Fa: IZAHO dia hanompo izany tany sy fonenako
Ka ny fireneko tiana no iriko mba ho sambatra!
Raha manadino anao ry Gasikara Tanindrazako
Izany nofoko tanora sy ny foko zary valaka,
Aoka ny efako rehetra sy ny lasa namafazako
Hody aloka hitondra ho ao ampasana malalaka.
Ho an'Andriamanitra irery ny voninahitra!

rel

Congrès mondial 2012 sur les ressources éducatives libres (REL)

Paris, 21 juin 2012 - Organisé conjointement par l'UNESCO et le Commonwealth of Learning (COL), le Congrès mondial 2012 sur les ressources éducatives libres se tient du 20 au 22 juin 2012 au siège de l'UNESCO (Paris) et réunit des Ministres de l'Education Nationale, des décideurs politiques de haut niveau et des chercheurs et autres spécialistes du domaine venus du monde entier.

Lire la suite...

Dans le cadre de la célébration du 10e anniversaire du Forum UNESCO 2002 à l'occasion duquel le terme « ressources éducatives libres » (REL) a été inventé, ce Congrès mondial 2012 a donc pour objectif de présenter les meilleures pratiques au niveau mondial en terme de politiques, initiatives et expertises en REL, et d'énoncer la Déclaration de Paris 2012 appelant les gouvernements à soutenir le développement et l'utilisation des REL.
rel
Les ressources éducatives libres sont des matériaux d'enseignement, d'apprentissage ou de recherche appartenant au domaine public ou publiés avec une licence de propriété intellectuelle permettant leur utilisation, adaptation et distribution à titre gratuit. Les communautés de pratiques et les autres acteurs peuvent ainsi copier, adapter et partager leurs ressources gratuitement, en toute légalité, afin d'améliorer la qualité de l'enseignement et d'élaborer des contenus pédagogiques adaptés aux besoins locaux.
rel
M. Régis MANORO, Ministre de l'Education Nationale, a été personnellement invité par l'UNESCO et le COL à faire part de l'expérience malgache en matière de REL dans le cadre de la session de haut niveau sur les REL dans la Caraïbe et en Afrique qui s'est tenue le mercredi 20 juin 2012 après-midi. N'ayant pu se déplacer pour des raisons indépendantes de sa volonté, son allocution a été lue par M. Ny Toky ANDRIAMANJATO, Chargé d'affaires ai et Délégué permanent adjoint de Madagascar auprès de l'UNESCO, en présence de Mme Josiane RABETOKOTANY, Conseiller technique au Ministère de l'Education Nationale.
Lire ici l'Allocution de M. Ny Toky ANDRIAMANJATO

rel
La Déclaration de Paris sur les REL (Un texte encourageant chaque gouvernement à la mise en place d'une véritable politique sur les REL)
Site Internet du Congrès mondial 2012 sur les REL
Twitter : #oercongress

Elever les défenses de la Paix dans l'esprit des hommes

A l'invitation de la World Fellowship of Buddhists (WFB )et du Gouvernement thaïlandais transmise par la Délégation du Royaume de Thaïlande auprès de l'UNESCO, lire la suite...

La Conférence Générale : du 21 au 25 mai 2012 - Bangkok Thaïlande

Lire la suite...

confge Par l'invitation du Président de l'Organisation mondiale des bouddhistes, la Présidente de la Conférence générale, SE Mme Katalin Bogyay a dirigé la délégation de 14 ambassadeurs et chefs de missions à l'UNESCO (l'Albanie, l'Argentine, le Congo, l'Indonésie, la Macédoine, Madagascar, Oman, Pérou, Philippines, Sénégal, Serbie, Soudan, Emirats Arabes Unis, Uruguay) à participer à la Convention pour le Dialogue interreligieux international , pour la célébration de l'anniversaire du 2600e années de « l'Éveil du Bouddha », ainsi que le 85e anniversaire de Sa Majesté le Roi Bhumibol Adulyadej, le 80e anniversaire de Sa Majesté la Reine Sirikit et le 60ème anniversaire de Son Altesse Royale le prince héritier Maha Vajiralongkorn.
Madagascar a été représenté par Monsieur Ny Toky Andriamanjato - Chargé d'Affaires de Madagascar auprès de l?UNESCO.
Pour plus d'informations: ici sur la page de la Présidente de la Conférence Générale

SEMAINE AFRICAINE / AFRICA WEEK 2012 - du 21 au 25 mai à l?UNESCO

La Semaine africaine 2012 sera placée sous le thème de « la coopération en matière de changement climatique et la promotion du développement durable ».
Pour cette nouvelle édition, le Groupe africain de l'UNESCO a choisi pour marraine à titre posthume feue Mme Wangari Maathai, écologiste kenyane dévouée à la cause environnementale et Prix Nobel de la Paix 2004.
Madagascar : l'éco-tourisme, facteur de développement durable
Madagascar, appelée également « la Grande île » (5e plus grande île du monde par sa superficie) ou « l'Île rouge » (pour la couleur de sa terre), est mondialement connue pour sa biodiversité exceptionnelle qui regroupe une faune et une flore à 80 % endémiques.
Mais Madagascar, c'est avant tout un peuple aux origines multiples, des ethnies aux us et coutumes aussi variés que divers, des hommes et des femmes ambassadeurs d?une culture plurielle façonnée autour de trois piliers : la langue malgache, l?art malgache et la relation qu?entretiennent les Malgaches avec la nature et leur environnement, par le respect qu?ils vouent à Zanahary, le Dieu créateur.
C?est dans le but de préserver tous ces aspects de l?identité culturelle malgache que le Gouvernement malgache encourage depuis quelques années la mise en place et la promotion d?un éco-tourisme comme facteur de développement durable à Madagascar. A l?image de la richesse de son patrimoine linguistique ou du savoir-faire du travail du bois des Zafimaniry (proclamé chef-d'?uvre du patrimoine oral et immatériel de l'humanité par l?UNESCO en 2003), Madagascar regorge d?une multitude de richesses culturelles qui viennent étoffer son patrimoine immatériel.

Le stand Bazar de la semaine africaine, représentant Madagascar, est tenu par Laterit Production

27 AVRIL 2012 : JOURNEE INTERNATIONALE DU JAZZ A L'UNESCO - Paris

Quand le Jazz enivre l’UNESCO

Vendredi 27 avril 2012, l’UNESCO a célébré en avant-première la première édition de la Journée internationale du Jazz (30 avril) dans une atmosphère festive où de nombreux artistes de renommée internationale ont fait vibrer et swinguer le public sur des rythmes endiablés venus de la Nouvelle-Orléans.

Mené d’une main de maître par Herbie Hancock, Ambassadeur de bonne volonté auprès de l’UNESCO et président du Comité international d’organisation de la Journée internationale du Jazz, et Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, l’événement parisien a été marqué par plusieurs manifestations autour du Jazz : expositions photos, conférences débats, master classes, concerts… Tous les ingrédients étaient réunis pour faire reconnaître le Jazz comme un langage universel de la liberté, un outil supplémentaire visant à promouvoir la paix, l’esprit de tolérance et le dialogue interculturel. Fondé sur le respect mutuel et l’acceptation de l’autre, le Jazz a également été la langue de résistance pour de nombreuses sociétés face au totalitarisme (Allemagne, Hongrie, République tchèque, etc.). Force majeure de promotion des droits de l’homme, d’émancipation des femmes et de liberté d’expression, le Jazz incarne ainsi les valeurs fondamentales et les priorités de l’UNESCO.

Marcus Miller, Tigran, Dee Dee Bridgewater, Barbara Hendricks, Klaus Doldinger et bien d’autres sont ainsi venus partager leur passion pour cette musique d’improvisation et de créativité, pour le plus grand bonheur de milliers de personnes venues assister à cette grande fête au cœur de l’UNESCO.

Madagascar a également participé à la célébration de cette première Journée internationale du Jazz, sous la houlette du Ministère de la Culture et du Patrimoine et de M. Désiré Razafindrazaka du Festival Madajazzcar. La matinée du 30 avril a ainsi été ponctuée d’un master class avec les écoles de musique de la capitale et d’une conférence avec Solo Andrianasolo au CEMDLAC (Analakely), suivie d’un après-midi de concerts sur le parking de la Gare Soarano avec Do Andriambelo Quintet, Haja Rakotonimanga Trio, les Jazz club CGM et AFT. La journée s’est achevée sur une scène ouverte et une Jam Session qui a ravit les amateurs de jazz comme les simples curieux.

repermad

Visite de M. Régis MANORO, Ministre de l'Éducation nationale à la REPERMAD UNESCO - Paris

Paris le 11 avril 2012 : Lors de son dernier passage, M. Régis MANORO, Ministre de l'Éducation nationale a rencontré tout le personnel de la REPERMAD UNESCO dans les locaux de la Représentation malgache, rue du Général Foy. C?était une occasion pour le personnel de la Représentation de présenter, en détail, leur mission à Monsieur le Ministre de tutelle.
Le Ministre de l'Éducation nationale a souligné l'importance du rôle de la REPERMAD UNESCO, relais du Ministère et de la Commission nationale malgache pour l?UNESCO, au niveau de l?UNESCO.

naturevolution

Visite de courtoisie des membres de l'association Naturevolution à la REPERMAD UNESCO

Suite à la projection du film documentaire « Makay, les aventuriers du monde perdu » lors de la 2e édition du festival Voyage à travers les films organisé par le Groupe francophone auprès de l'UNESCO, trois responsables de l'association Naturevolution, M. Evrard Wendenbaum - M. Nicolas Gerchenzon - Mme Yvette Ayivi, ont été reçus par M. le Chargé d'affaires a.i dans les bureaux de la REPERMAD UNESCO, le 12 avril 2012.

L?explorateur Evrard Wendenbaum, à l'origine du Projet Makay Nature et Vice-président de l'association, a présenté les premiers résultats des analyses des échantillons prélevés par les scientifiques lors de la première expédition dans le Massif du Makay. A ce jour, 80 espèces nouvelles de faune et de flore auraient été identifiées, bilan encore provisoire.

Mais l'association Naturevolution souhaite surtout pérenniser et développer le Projet Makay Nature, premier projet de l?association, notamment par la mise en place d'un écotourisme sur le site et de programmes d'éducation et de sensibilisation des populations locales mais aussi des Malgaches en général et de la communauté internationale, dans l'unique but de préserver le Massif du Makay et ses richesses exceptionnelles.

Evrard Wendenbaum se rendra à nouveau sur le site du Makay en juin 2012. Il souhaite profiter de ce prochain séjour à Madagascar pour y rencontrer des hauts responsables de la société civile mais aussi des éventuels partenaires privés susceptibles d'être intéressés par le projet.

Site de l'association Naturevolution : www.naturevolution.org

Séjour de M. Régis MANORO, Ministre de l'Education nationale à Paris: PROGRAMME SANKORE: Madagascar à l'heure de l'éducation numérique

Paris, 6 avril 2012 : Dans le cadre de la lutte contre l'analphabétisme dans le monde qui est l'un des Objectifs du Millénaire pour le Développement, Madagascar bénéficie depuis 2011 du Programme Sankoré, un programme gouvernemental français voué au développement de l?éducation numérique libre et gratuite pour tous et en particulier pour l'Afrique.

Le Programme Sankoré est dédié aux enseignants qui sont équipés d'une Classe Numérique Sankoré « high-tech » et « low cost ». En effet, chaque classe ou kit numérique se compose d?un ordinateur personnel portable donnant un accès totalement libre et gratuit à toutes les ressources pédagogiques numériques nécessaires à une année scolaire, ainsi que d'un tableau ou mur numérique interactif (TNI ou MNI). Les enseignants et leurs élèves peuvent alors interagir directement sur la vidéo-projection grâce à un stylet interactif : écrire, effacer, faire apparaître des textes, des illustrations, des ressources multimédia (vidéos, 3D) ou des animations? Tout devient possible ! Les notions complexes ou abstraites sont ainsi mieux comprises et plus facilement assimilées puisque les élèves les apprennent de manière ludique et participative.

Le Protocole d'accord a été signé le 20 juillet 2011 entre, d'une part, le Ministère de l'Education Nationale (MEN) et le Ministère de l'Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle (METFP) malgaches et, d'autre part, le Groupement d'Intérêt Public pour l'Education Numérique en Afrique (GIP ENA) et la Délégation interministérielle à l'Education Numérique en Afrique (DIENA). Fin octobre 2011, un stage de formation de formateurs a eu lieu dans les locaux du METFP et à l'Institut National de Formation des Professeurs pour l'éducation (INFP) à Antananarivo, et en novembre 2011, le système éducatif malgache a bénéficié de 100 kits numériques distribués par la DIENA et répartis entre le METFP et le MEN.

Le bilan de l'expérience est positif et encourageant, si bien qu'un 2e Protocole d'accord est en cours de finalisation.

A la demande du Ministère de l'Education Nationale malgache, 500 kits numériques supplémentaires pourraient bientôt équiper des écoles primaires publiques avec et/ou sans classes préscolaires, des institutions publiques chargées de la formation des enseignants et de la production des ressources pédagogiques pour l'éducation formelle, des classes d?alphabétisation ou encore des structures étatiques et associatives chargées de la formation des alphabétiseurs et des animateurs du préscolaire pour l'éducation non formelle.

L'envoi de ces 500 nouveaux kits numériques est prévu pour le mois de mai 2012, avec une formation préalable des enseignants en juin-juillet et l'équipement des écoles avant la rentrée scolaire d'octobre 2012.

Pour plus d'informations :
Portail Sankoré : www.sankore.org
Ministère de l'Education nationale malgache : www.education.gov.mg

Projection : MAKAY, LES AVENTURIERS DU MONDE PERDU - Paris

Dans le cadre de la 2e édition du Festival des Films francophone du Groupe francophone à l'UNESCO, la Représentation permanente de Madagascar auprès de l?UNESCO a organisé une projection du film "Makay, les aventuriers du monde perdu" d'Evrard Wendenbaum et de Pierre Stine, le dimanche 25 mars 2012 dernier à la Maison Heinrich Heine - Paris.

Ce film est un documentaire exceptionnel sur la beauté et la richesse de la biodiversité du Massif du Makay, véritable joyau de la nature situé au Sud-Ouest de Madagascar, formé de centaines de canyons inextricables et abritant de nombreux écosystèmes différents et endémiques. Menacé par les feux de brousse (tavy) et la chasse, activités particulièrement ancrées dans la culture locale, ce site d?une incroyable richesse est aujourd?hui en cours de désertification.
C?est dans le but de préserver au plus vite les merveilles biologiques et culturelles du Massif du Makay avant que celles-ci ne disparaissent à jamais que l?aventurier Evrard Wendenbaum s?est fixé pour objectif de réaliser un documentaire visant à sensibiliser les autorités malgaches à l?urgence de mettre en ?uvre toutes les mesures nécessaires à la protection de ce lieu magique. Accompagné d?une équipe d?explorateurs et de scientifiques, il part à la découverte de ce lieu jusque là encore vierge de toute expédition, empreint de mystères et de légendes?
Premier documentaire tourné en 3D relief, MAKAY, LES AVENTURIERS DU MONDE PERDU a été diffusé pour la première fois à la télévision le 14 décembre 2011 sur la chaîne Canal+.

gfu

Festival de films du Groupe francophone de l'UNESCO

Madagascar doublement à l?honneur

Paris, 5 mars 2012 : Deux films sur Madagascar seront projetés, les 24 et 25 mars 2012, à la Cité Internationale Universitaire de Paris, à l'occasion de la deuxième édition du festival « Voyage à travers les films » organisé par le Groupe francophone de l'UNESCO, en collaboration avec l'Organisation Internationale de la Francophonie et la Cité Internationale Universitaire de Paris.
Pour l'occasion, la Délégation permanente de Madagascar auprès de l'UNESCO a choisi de présenter deux documentaires : MAKAY, LES AVENTURIERS DU MONDE PERDU et LES GARDIENS DU TEMPLE.

MAKAY, LES AVENTURIERS DU MONDE PERDU est un documentaire exceptionnel sur la beauté et la richesse de la biodiversité du Massif du Makay, véritable joyau de la nature situé au Sud-Ouest de Madagascar, formé de centaines de canyons inextricables et abritant de nombreux écosystèmes différents et endémiques. Menacé par les feux de brousse (tavy) et la chasse, activités particulièrement ancrées dans la culture locale, ce site d'une incroyable richesse est aujourd'hui en cours de désertification.
C'est dans le but de préserver au plus vite les merveilles biologiques et culturelles du Massif du Makay avant que celles-ci ne disparaissent à jamais que l'aventurier Evrard Wendenbaum s'est fixé pour objectif de réaliser un documentaire visant à sensibiliser les autorités malgaches à l'urgence de mettre en ?uvre toutes les mesures nécessaires à la protection de ce lieu magique. Accompagné d'une équipe d'explorateurs et de scientifiques, il part à la découverte de ce lieu jusque là encore vierge de toute expédition, empreint de mystères et de légendes?
Premier documentaire tourné en 3D relief, MAKAY, LES AVENTURIERS DU MONDE PERDU a été diffusé pour la première fois à la télévision le 14 décembre 2011 sur la chaîne Canal+.

LES GARDIENS DU TEMPLE est un court métrage qui a pour toile de fond la « Grande Journée des Mimosas », une grande fête au cours de laquelle les chevaux ornés des mimosas traversent la ville d'Ambatolampy avant de rejoindre l'hippodrome, sous les yeux des habitants.
Mamy, un homme qui rêvait autrefois de devenir jockey, retourne dans le village de son enfance après plusieurs années d'absence et se rend alors compte que les verts pâturages de ses souvenirs sont devenus déserts et que les écuries d'antan ont laissé place aux constructions en béton. Documentaire à la fois touchant et poétique, LES GARDIENS DU TEMPLE présente Madagascar sous un angle différent, au travers d'une profession qui vient à disparaître : celle d'éleveur de chevaux de course.
En 2010, il a reçu le Prix « Coup de pouce » du Festival international du Grand reportage d'actualité (FIGRA).

Programmation Madagascar
Les Gardiens du temple (Vu autrement, 2011)
Samedi 24 mars 2012 à partir de 14h
Fondation Biermans-Lapôtre, Cité Internationale Universitaire de Paris
Entrée libre, dans la limite des places disponibles
Samedi 24 mars 2012 à partir de 18h30
Maison des Etudiants Canadiens, Cité Internationale Universitaire de Paris
Entrée libre, dans la limite des places disponibles
Makay, les aventuriers du monde perdu (Gédéon Programmes et Canal+, 2011)
Dimanche 25 mars 2012 à 14h00
Maison Heinrich Heine, Cité Internationale Universitaire de Paris
Entrée libre, dans la limite des places disponibles

Pour la programmation complète du Festival cliquez ici

Journée mondiale de la radio: Tous sur la même longueur d'ondes !

Paris, 10 février 2012 : Célébrons la radio ! Tel est le message que l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science, la culture et la communication souhaite partager à l'occasion de la célébration de la première édition de la Journée mondiale de la radio, ce 13 février 2013.

Instaurée par la Conférence générale de l'UNESCO à sa 36e session (du 25 octobre au 10 novembre 2011), la Journée mondiale de la radio a pour objectif d'attirer l'attention du grand public sur la valeur unique de la radio, notamment dans les pays en développement, en raison de son faible coût mais surtout en tant que principal media de communication, d'information et de divertissement (plus de 75 % des foyers des pays en développement possèdent au moins une radio, selon l'Union internationale des télécommunications, et le nombre de personnes qui écoutent la radio pour obtenir des informations et d'interagir via des connexions à large bande ne cesse d'augmenter).

En effet, faut-il rappeler que la radio est un media incontournable de la promotion de la communication et du partage des savoirs, et participe significativement à l'engagement de l'UNESCO à « développer et multiplier les relations entre leurs peuples en vue de mieux se comprendre » et faciliter la « libre circulation des idées par le mot et par l'image » .

La Directrice générale de l'UNESCO, Madame Irina Bokova, et le Secrétaire général de l'Union internationale des télécommunications (UIT), Monsieur Hamadoun Touré, ont ainsi décidé de délivrer un message commun rappelant l'importance du rôle de la radio pour la démocratie et la liberté d'expression et d'information. Par ailleurs, dans un court message audio (une minute environ) enregistré pour l'occasion, La Directrice générale de l'UNESCO rappelle que « la radio est le média qui touche le plus large public et en particulier les franges les plus marginalisées de nos sociétés (?) Une radio libre, indépendante et pluraliste est indispensable à des sociétés fortes ; elle est un élément vital pour faire progresser les droits de l'homme et les libertés fondamentales. »

A ce titre, l'UNESCO encourage tous les pays à célébrer cette Journée en menant des activités avec divers partenaires (associations nationales, régionales et internationales de radiodiffusion, ONG, médias, écoles et universités, etc.) et les invite à diffuser le plus largement possible les différents messages de l'UNESCO et de l'UIT disponibles sur le site Internet de l'UNESCO : http://www.unesco.org

Rappelons que Madagascar, à l'instar de nombreux autres pays, a soutenu cette proposition de proclamation d'une Journée mondiale de la radio durant la 187e session du Conseil exécutif, alors que son mandat au sein de ce prestigieux organe directeur s'achevait.

Le message commun de la Directrice Générale de l'UNESCO et du Secrétaire Général de l'UIT

Ecoutez le message audio de la Directrice Générale de l'UNESCO

Pour plus de renseignements :
Mme Faniry RASOARAHONA
Conseiller culturel en charge du secteur de la Communication et de l'Information
faniry.rasoarahona@madagascar-unesco.com

Le G-77 & la Chine à l’UNESCO célèbre le 40e anniversaire de la Convention du patrimoine mondial

Exposition de photographies dans le cadre du 40e anniversaire de la Convention du patrimoine mondial. L'exposition sera inaugurée officiellement le 7 novembre à 13h.
Contribution du G-77 & la Chine à la célébration du 40e anniversaire de la Convention du patrimoine mondial, en collaboration avec le Centre du patrimoine mondial et du Secteur des relations extérieures et de l’information du public: «Le G-77 & la Chine à l’UNESCO célèbre le 40e anniversaire de la Convention du patrimoine mondial.»
Le patrimoine du monde doit être préservé et transmis aux générations futures. L’UNESCO et ses Etats membres jouent un rôle crucial dans cette tâche.
Ces photos nous permettent de découvrir la diversité des différentes sous-régions du G-77 et la Chine qui constitue un héritage inestimable pour toute l’humanité. Cette exposition met en lumière la richesse naturelle et culturelle des différents sites inscrits sur la Liste du patrimoine mondial.
Quarante ans après l’adoption de la Convention de 1972, les défis actuels des Etats parties nous rappellent la nécessité de protéger et préserver l’héritage culturel et naturel de l’humanité.

Source : UNESCOPRESS

Lieu : Hall de la salle X, UNESCO Headquarters
Date : Du 7 au 10 novembre 2011

UNESCO : Elections 2011 : Réussite totale pour Madagascar !

Paris, 5 novembre 2011 : Après avoir été élu Vice-président de la 36ème Conférence générale de l'UNESCO qui se tient actuellement à Paris (France), Madagascar vient également d'être élu aux quatre comités et organes subsidiaires auxquels il était candidat. Un résultat plus que satisfaisant, fruit d'une campagne activement menée par la Représentation permanente de Madagascar auprès de l'UNESCO (REPERMAD UNESCO), sous la direction et la supervision du Ministère des Affaires étrangères, renforçant incontestablement la visibilité de Madagascar au sein de l'agence spécialisée onusienne.

Le 4 novembre dernier, les Etats membres de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture ont procédé à l'élection des nouveaux membres des quatorze comités, commissions et autres organes subsidiaires en charge de gérer et mettre en ?uvre les différents programmes de l'Organisation dans ses domaines de compétence, ainsi qu'à la nomination du Commissaire aux comptes.

Dès la fin de cette 36ème session de la Conférence générale, Madagascar siègera donc pour la première fois au sein du Comité juridique, du Conseil intergouvernemental du Programme hydrologique international (PHI), du Conseil intergouvernemental du Programme « Gestion des transformations sociales » (MOST) et du Comité intergouvernemental pour la promotion du retour de biens culturels à leur pays d'origine ou de leur restitution en cas d'appropriation illégale (PRBC) et, ce, jusqu'en 2015.

C'est à partir de 18h00 (heure locale), que le président du Comité des candidatures, Son Excellence M. David Hamaziripi (Zimbabwe), a annoncé les résultats détaillés des scrutins pour chacun des comités, commissions et autres organes subsidiaires, en présence de Son Excellence Mme Katalin Bogyay (Hongrie), présidente de cette 36ème session de la Conférence générale, et des Ambassadeurs et chefs de délégations des Etats membres de l'UNESCO.

L'entrée de Madagascar au sein de ces quatre conseils et organes subsidiaires vient ainsi compenser la fin de son mandat au sein du Conseil international de coordination du Programme sur l'homme et la biosphère (MAB), du Conseil intergouvernemental du Programme international pour le développement de la communication (PIDC) et du Comité intergouvernemental de bioéthique (CIGB).

Toutefois, Madagascar reste membre du Conseil intergouvernemental du Programme Information pour tous (PIPT) jusqu'en 2013 et du Comité intergouvernemental pour la sauvegarde du Patrimoine culturel immatériel (PCI) jusqu'en 2014.

La Conférence générale se compose des représentants de tous les Etats membres et Membres associés de l'Organisation. Elle se réunit tous les deux ans pour adopter un Programme et un budget pour l?UNESCO pour le prochain biennium, élit les membres du Conseil exécutif et nomme, tous les quatre ans, le Directeur général de l'Organisation.

La 36ème session de la Conférence générale de l'UNESCO s'achèvera le 10 novembre 2011.

cg36

UNESCO : Conférence générale : Madagascar élu Vice-président de la 36ème session de la Conférence générale de l'UNESCO

Paris, 26 octobre 2011 : La cérémonie d'ouverture de la 36ème session de la Conférence générale de l'UNESCO s'est tenue le 25 octobre dernier au Siège de l'Organisation, à Paris (France), en présence de Mme Irina Bokova, Directrice générale de l'UNESCO, de M. Davidson Hepburn, président de la 35ème session de la Conférence générale, de Mme Eleonora Mitrofanova, présidente du Conseil exécutif, et de nombreux ministres et chefs de délégations des 193 Etats membres de l'Organisation.
La délégation malgache sera, quant à elle, conduite par M. Ny Toky Andriamanjato, Chargé d'affaires a.i et Délégué permanent adjoint de Madagascar auprès de l'UNESCO. Une dizaine de Directeurs généraux et techniciens experts issus de différents ministères et de la Commission nationale malgache pour l?UNESCO ont fait spécialement le déplacement depuis Antananarivo pour participer aux travaux de cet organe directeur et seront également assistés par les conseillers de la Délégation permanente de Madagascar auprès de l'UNESCO.
Cette première journée a notamment été marquée par l'adhésion de Curaçao et Sint Maartens comme les 7eme et 8eme Membres associés, ainsi que par l'élection de Mme Katyalin Bogyay, Ambassadeur de Hongrie auprès de l'UNESCO, à la présidence de cette 36ème session de la Conférence générale.
Sur les recommandations du Conseil exécutif, Madagascar a également été élu parmi les 36 Vice-présidents de cette session de la Conférence générale.
Plusieurs chefs d?Etats et de gouvernement sont attendus pour prendre part à cette Conférence générale, notamment M. Alassane Ouattara, président de la République de Côte d'Ivoire, M. Ali Ben Bongo Ondimba, président de la République du Gabon, ou encore M. Tillman Thomas, Premier ministre de Grenade et M. Raila Odinga, Premier ministre du Kenya. Plusieurs de ces personnalités participeront au Forum des dirigeants sur le thème : « Comment l'UNESCO contribue-t-elle à l'édification d?une culture de la paix et au développement durable ? » (26 et 27 octobre). Sa Majesté la Reine Rania de Jordanie pourrait également participer à ce Forum de haut-niveau.
Durant près de trois semaines, les Etats membres et Membres associés de l'UNESCO débattront de nombreux dossiers relatifs au budget 2012-2013 et aux orientations de politique générale et programmes de l'Organisation dans ses domaines de compétence (l'éducation, la culture, la science et la communication). Il sera également question de dossiers plus sensibles, notamment la demande d'admission de la Palestine en tant que membre à part entière de l?UNESCO.
La Conférence générale de l'UNESCO se compose des représentants de tous les Etats membres de l'Organisation. Elle se réunit tous les deux ans, avec la participation des Etats membres et des Membres associés. La Conférence générale détermine l'orientation et la ligne de conduite générale de l'UNESCO. Elle adopte un Programme et un budget pour l'UNESCO pour les deux années suivantes. Elle élit les membres du Conseil exécutif et nomme, tous les quatre ans, le Directeur général de l'Organisation. Elle élit également les membres des différents organes subsidiaires qui composent l'UNESCO.
La 36ème session de la Conférence générale s'achèvera le 10 novembre 2011.

AFRICA 24 : AFRICA NEWS ROOM : LE SYSTEME EDUCATIF A MADAGASCAR

M. Jean Jacques Randriafamantanantsoa, conseiller scientifique auprès de la REPERMAD-UNESCO a été l'invité de la chaîne de Télévision Africa 24 pour parler du système éducatif malgache.

187EX

ADOPTION DE LA JOURNÉE MONDIALE DE LA RADIO ET DE LA JOURNÉE INTERNATIONALE DU JAZZ LORS DE LA 187e SESSION DU CONSEIL EXECUTIF DE L'UNESCO

…Les autres décisions adoptées par le Conseil exécutif de l'UNESCO comprennent la proclamation d'une Journée mondiale de la radio et une Journée internationale du Jazz qui seront célébrées le 13 Février et 30 avril respectivement.
La Journée mondiale reconnaît le rôle essentiel de la radio dans le développement, à travers sa contribution au pluralisme des médias et à la gouvernance démocratique.
La Journée internationale du Jazz sera l'occasion de célébrer le jazz comme une «force unificatrice» pour le rapprochement des cultures.
Source : UNESCOPRESS

kenya

5e SESSION DE LA CONVENTION POUR LA SAUVEGARDE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL, NAIROBI, KENYA (15 - 19 novembre 2010)

Le Comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel est en réunion à Nairobi, Kenya du 15 au 19 novembre 2010, ceci dans le cadre de la 5e session de la Convention.
Durant les cinq jours de la réunion, le Comité examinera 4 éléments candidats à l’inscription sur la Liste du patrimoine culturel immatériel nécessitant une sauvegarde urgente et 47 candidatures sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.
Madagascar est représenté par Son Excellence Madame Irène Rabenoro, Ambassadeur, Déléguée permanente de Madagascar auprès de l'UNESCO ainsi que par la Chargée d’étude de la Direction du patrimoine culturel malgache, Madame Patricia Rasoazanamalala.

salle

LA 185ème SESSION DU CONSEIL EXÉCUTIF AU SIEGE DE L’UNESCO A PARIS (5 au 21 octobre 2010)

La session du Conseil exécutif s’est tenue au siège de l’UNESCO, Paris du 5 au 21 octobre dernier. A titre de rappel, Madagascar est membre du Conseil exécutif depuis 2007 jusqu’en 2011. Madame Irène Rabenoro, Ambassadeur, Déléguée permanente auprès de l’UNESCO est membre titulaire dudit conseil. Elle a été élue Présidente du Comité spécial de ce conseil pendant la 35ème session de la Conférence générale pour un mandat de deux ans (2010-2011).
Participations de Madagascar :
- La réunion du Comité spécial, présidée par Madame Irène Rabenoro, Ambassadeur, Déléguée Permanente de Madagascar, s’est tenue les 7 et 8 octobre 2010 et a eu comme ordre du jour les points 185 EX/18, 185 EX/19 et 185 EX/20.
Les représentants des 18 Etats membres du Comité spécial étaient tous présents. Monsieur Rachad Farah, Ambassadeur, Délégué Permanent de Djibouti était réélu Président temporaire du Comité spécial. Madagascar y était représenté par le Délégué Permanent Adjoint, Ny Toky Andriamanjato et le Conseiller Jean Jacques Randriafamantanantsoa.
- Madame Irène Rabenoro, Ambassadeur, Déléguée Permanente de Madagascar a présidé le groupe de travail 3 (affaires générales).
- Monsieur Ny Toky Andriamanjato, Délégué permanent adjoint et le Conseiller Jean Jacques Randriafamantanantsoa y ont représenté Madagascar dans le groupe de travail 2 (commission financière et administrative).
- Les Conseillers Etienne Rajoel et Hangy Lahimasy ont représenté Madagascar dans le groupe de travail 1 (commission des programmes et relations extérieures).
- Madagascar était représenté au comité de rédaction sur le programme et budget (C5) par Madame l’Ambassadeur Irène Rabenoro, le Délégué permanent adjoint Ny Toky Andriamanjato et le Conseiller Tianarivelo Edouard Razafimahefa.

40, rue du Général Foy - 75008 PARIS

© Copyright "REPERMAD/UNESCO" 2010, tous droits réservés